L'observation de baleines

Les croisières aux Baleine sur le Saint-Laurent Les croisières aux Baleine sur le Saint-Laurent

Lors de nos croisières aux baleines nous avons la possibilité d’observer l’une ou plusieurs espèces de mammifères marins distribuées dans l’estuaire tout au long de la région Manicouagan jusqu’à Tadoussac et vers Charlevoix pour certaines espèces plus petites. Le Parc marin est reconnu mondialement pour sa variété de mammifères marins présente dans ses eaux.

 

Quel baleine pouvons-nous observer sur le
Saint-Laurent ?

Le rorqual bleu

Le rorqual bleu

  • Population : Visite d'environ 15 par an
  • Taille : 20 - 30 mètres
  • Poids maximal : 190 tonnes
  • Âge maximal : 90 ans
  • Vitesse maximale : 48 km/h

Balaenoptera musculus ou la baleine bleue est le plus gros mammifère de la planète. De tous les temps, le plus grand dinosaure aurait mesuré que 24 mètres et pesé que 36 tonnes. Le rorqual bleu, dont nous faisons fréquemment l’observation aux Escoumins, peut peser jusqu'à 145 tonnes et mesurer 32 mètres; il peut atteindre 20 nœuds à la nage et plonger à la limite de deux cent brasses (350 mètres) pour une période aussi longue que 50 minutes. Le rorqual bleu aime les grands espaces et l’eau profonde, c’est pourquoi la région des Escoumins est privilégiée pour l’observation de ce grand cétacé. Il est très, très rare qu’un rorqual bleu se rende dans Charlevoix. Il fait normalement demi-tour à la tête du chenal Laurentien, soit au large de Tadoussac.

Le rorqual commun

Le rorqual commun

  • Population observable : 60
  • Taille : 22 - 27 mètres
  • Poids maximal : 80 tonnes
  • Âge maximal : 90 ans
  • Vitesse maximale : 37 km/h

Balanoptera physalus est la deuxième plus grande baleine du monde, après le rorqual bleu. Il est capable de nager très rapidement grâce à son corps hydrodynamique caractéristique. Il devient mature à 25 ans et atteint alors une taille de 20 à 27 mètres pour 60 à 80 tonnes. Nous retrouvons le rorqual commun en bon nombre chaque année dans la région des Escoumins, vers Tadoussac, et très rarement dans Charlevoix.

Le petit rorqual

Le petit rorqual

  • Population : 200
  • Taille : 8 - 12 mètres
  • Poids maximal : 14 tonnes
  • Âge maximal : 30 à 50 ans
  • Vitesse maximale : 30 km/h

Le petit rorqual est le parent le plus petit du rorqual bleu. Lorsqu'il a atteint sa taille maximale, le petit rorqual peut mesurer 10 mètres de long et peser 8 tonnes. Le corps lisse du petit rorqual est en forme de torpille et s'amincit aux deux extrémités. La tête est très pointue, c'est pourquoi il est aussi appelé « rorqual museau pointu ». Comme pour tous les rorquals, la gorge du petit rorqual est dotée de replis ou sillons qui se distendent lorsqu'il s'alimente. La peau est gris foncé sur le dessus et blanche sur le ventre. À chaque croisière aux baleines, que ce soit dans Charlevoix, à l’embouchure du Saguenay, de Bergeronnes ou des Escoumins, il est presque certain de voir des spécimens de petit rorqual.

Le rorqual à bosse

Le rorqual à bosses

  • Population : 1 à 5
  • Taille : 12 à 16 mètres
  • Poids maximal : 35 tonnes
  • Âge maximal : 48 ans
  • Vitesse maximale : 27 km/h

La baleine à bosses mesure généralement 12 à 13 mètres, atteint parfois 16 mètres et pèse 25 à 35 tonnes. Le rorqual à bosses est sans aucuns doute la baleine la plus spectaculaire. On peut souvent le voir bondir hors de l'eau (breaching) à plusieurs reprises. Il peut également frapper la surface de l'eau avec ses immenses nageoires pectorales ou avec sa queue (lobtailing). Le répertoire vocal des rorquals a bosses est reconnu. En effet, on leur doit les fameux chants de baleines qui en séduisent plus d'un. Plutôt solitaire, on peut toutefois l'observer en petits groupes ou parfois en grands groupes dépassant 100 individus.

On retrouve à chaque année plusieurs individus dans nos eaux. Ils ont la particularité de montrer la queue presqu’à chaque plongée. La baleine à bosses se retrouve aux Escoumins, à Bergeronnes, au large de Tadoussac, et parfois à l’entrée du fjord.

 

Le cachalot

Le cachalot

  • Population : 1 à 5
  • Taille : 15 à 20 mètres
  • Poids maximal : 57 tonnes
  • Âge maximal : 60 à 70 ans
  • Vitesse maximale : 30 km/h

Le cachalot, qui nous rappelle Moby Dick, mesure entre 11 et 15 mètres mais peut atteindre 18 mètres et il a un poids qui varie entre 15 et 40 tonnes.

Avec une couleur gris-brun et une peau plissée, il n’a pas de nageoire dorsale et a un évent placé au bout de sa tête, son souffle est incliné a 45 degrés qui est tres reconnaissable. Il plonge parfois jusqu’à des milliers de mètres. Il est un mammifère fascinant! Le cachalot nous visite à chaque année aux Escoumins mais pas vraiment vers Tadoussac et jamais dans la région de Charlevoix. C’est un cétacé difficile à observer car il a des plongées de plus d’une heure parfois et remonte à la surface quelquefois à des kilomètres de son lieu de plongée.

 

Le béluga

Le béluga

  • Population : espèce protégée
  • Taille : 3 à 5 mètres
  • Poids maximal : 1,6 tonnes
  • Âge maximal : 30 à 35 ans
  • Vitesse maximale : 20 km/h

Le béluga est la baleine résidente à l’année dans nos eaux, contrairement aux autres espèces observées. Le bélouga ou béluga, selon les écoles, mesure entre 4,4 et 6 mètres avec un poids variant de 630 à 1 500 kilos.

À maturité, le bélouga est totalement blanc. À sa naissance, il passe du gris foncé, presque bleu, d’où son nom de bleuvet à gris pâle, et ensuite à un blanc éclatant. Nous avons la chance de les observer à peu près partout dans le Saint-Laurent jusqu’à la hauteur de l’Île-aux-Coudres. Il remonte le fjord du Saguenay, d’où on peut souvent les voir de la rive près du traversier de Tadoussac, de Saint-Siméon dans Charlevoix, des rochers des Escoumins et du Cap-Bon-Désir.

Phoques et dauphins sont aussi au rendez-vous, les phoques en tout temps et occasionnellement des dauphins. Le marsouin commun est aussi très visible, autant à Bergeronnes que devant Tadoussac et Les Escoumins.